vie du club‎ > ‎

Récit d'une coupe mondiale par Xavier:

publié le 13 mai 2015 à 00:17 par Philippe Vidal

Récit d'une coupe mondiale par Xavier:

CEP Paris

l'ASMB Escrime au Marathon de Fleuret

Ils étaient 10 tireuses et tireurs de l'ASMB Escrime les 7 et 8 février partis à l'assaut des trophées du Marathon de Fleuret 2015 de Paris : Clémence, Joséphine, Benoît, Charles, Dimitri, Erwan, Johann, Raphaël, Simon  et Victor, une compétition organisée chaque  année depuis 2005 par le Cercle des Escrimeurs Parisiens. 
Ils étaient 10 pour affronter 1 400 fleurettistes dans 4 catégories : cadets hommes et femmes, minimes hommes et femmes. 1 400 jeunes de 14 à 17 ans sur deux jours de compétition.Ils étaient 10 de l'ASMB Escrime face aux autres français, mais aussi des japonais, des américains, des russes, sans compter les italiens, les espagnols, les israéliens, les lettons, les allemands, les anglais… et d'autres encore. En tout 25 nations du monde entier, les meilleurs étaient là ! L'ambiance aussi !

Pour accompagner nos tireurs, un arbitre du club, Leopold, 3 parents frederic, Laurence et Xavier  et bien sûr le coach, Maître Philippe.

Le combat fut éprouvant. Située sur le  boulevard Masséna, qui fût lui même un  grand pourfendeur dans l'armée de Bonaparte (*), la Halle Carpentier a retenti pendant deux jours des cris des assaillants, de victoire et de rage. A la fin du tournoi le terrain étaient lourd des larmes versées, de joie et de détresse.
La journée du Samedi est la plus rude, si ce n'est la plus dure. Selon les catégories, entre 3/4 et 2/3 des participants sont éliminés. Il faut s'extraire de la foule. Pour l'ASMB Escrime 3 sur les 10 y parviennent : Joséphine, Benoit en Victor, tous en minimes. Les 7 autres se sont bien battus, se donnant à fond dans leur assauts mais le sort des armes en décida autrement.
Le Dimanche est un autre jour, de tension soutenue, sans droit à l'erreur, chaque point compte car le niveau a monté d'un cran, ils sont tous bons ! Tous les trois sortent de leur poule, Joséphine avec 3 victoires et une défaite, idem pour Benoît tandis que Victor doit se contenter d'une victoire. Cela s'annonçait difficile pour lui, ce le fût et au premier tour du tableau final il doit s'incliner contre un Allemenad. Benoît quant à lui élimine un premier adversaire avant d'être envoyé en repêchage par un adversaire russe. Il s'en sort et rejoint le tableau mais l'énergie dépensée pour revenir lui manque il doit à nouveau s'incliner face au futur troisième. Résultat 28ème sur 440. Bravo ! La victoire revient à l'Américain Jack Woods.
La meilleure pour la fin. C'est Joséphine. Avec elle tout semble facile comme si une ligne avait été tracée depuis son premier assaut en poule jusqu'à l'assaut final. Elle  marque les points un par un, calmement, parfois surprise, jamais perturbée. Calmement, sûrement elle avance en faisant preuve autant de technique que de maîtrise de soi. Et ainsi la voilà en finale après avoir laissé derrière elle au cours des derniers assauts de la phase finale une Néerlandaise, une Allemande, deux Française, une Lettone et une Italienne. Mais en finale c'est une autre Italienne, Isabella Gill qui se venge,elle était la plus forte...
 
Superbe  journée ! Bravo, Bravissimo à Joséphine et à tous les représentants de l'ASMB Escrime, tireurs et arbitres qui ont porté haut les couleurs du club. Merci enfin et bravo au coach, Maître Philippe, qui enseigne tous les jours à ses élèves à se dépasser pour gagner.

(*) Napoléon dira à propos de Masséna : "Il était décidé, brave, intrépide, plein d'ambition et d'amour-propre, son caractère distinctif était l’opiniâtreté. Il n'était jamais découragé"
Comments